La gopro un appareil photo sous estimé

La « petite » gopro occupe aujourd’hui une place incroyable autant dans le secteur de l’audiovisuel que dans celui des youtubeurs ou amateurs de vidéo d’action.  Pourtant, il y a une fonction que peu utilisent, c’est la possibilité de prendre des clichés avec des angles de prise de vue étonnants.

Avant tout amateurs de photographie, ce qui est le point de départ du travail que nous menons sur le site cestenfrance.fr, nous sommes régulièrement à la recherche d’outils photographiques pour sublimer les clichés ou plus simplement trouver un point de vue inhabituel ou difficile à obtenir sans un matériel conséquent.

goprohero3plus_02

Quels sont les atouts des gopro en matière de photographie ?

La première chose intéressante est l’angle de vue de la gopro qui offre selon les modèles jusqu’à 160° de champ de vision autant dire un fisheye tenant dans le creux de la main. Lorgnez du côté de Nikon ou Canon et vous verrez que pour obtenir cela il vous faudra plus d’un kilogramme à bout de bras, un poids qui oblige quand même dans certain cas à des positions peu confortables.

Le second atout est la compacité de l’appareil et la possibilité de l’emmener partout. Cela reste aussi potentiellement un défaut surtout en matière de stabilité. Nous reviendrons sur ce point.

Concernant, la technique pure et les capacités du capteur, c’est là où il faudra faire preuve d’une grande attention. La dynamique en photographie est bonne mais la gopro est particulièrement sensible à la surexposition et aux aberrations chromatiques. L’appareil ne propose pas de réglage d’exposition et la gestion de la sensibilité est particulièrement perfectible.

Reste que sur notre gopro hero3+, un modèle datant de quelques années, le capteur de 10 millions de pixel reste suffisant pour la majorité des usages.

Equiper sa gopro.

Pour la photographie dans les règles, sauf si vous pensez exposer votre gopro à l’eau, il convient de lui enlever son caisson si vous disposez des premières générations jusqu’à la 4. Dans notre cas, nous avons équipé la gopro d’un cadre et d’une lentille de protection (trouvé sur une boutique en ligne pour moins de 20€) pour mieux gérer la prise en main et assurer un minimum de protection. L’écran au dos n’est pas obligatoire mais fortement conseillé. La encore il est intégré sur la majorité des modèles récents. Pour les gopro 3/4, les prix ont baissé ce qui permet de s’équiper à moindre coût.

goprohero3plus_02

Photographie à main levée

Nous n’allons pas aborder toutes les possibilités de prise de vue et nous concentrer sur la prise de vue à « l’ancienne » . Par sa légèreté cela permet de se lancer dans des positions parfois inhabituelles, comme des prises de vue à la volée en roulant à vélo (comme ci-dessous).

La gopro est tenue à bout de bras en se penchant vers l’avant et orientant l’objectif entre la roue du vélo et la route. Cette position, peut-être, peu archaïque permet grâce au fisheye d’obtenir une vue dynamique et créative. Avec le lever du soleil, la gopro est plus à son aise et peut donner de bons résultats lorsqu’on se donne la peine de faire un petit rééquilibrage des lumières avec  snapseed ou un logiciel équivalent.

Là où la gopro est intéressante est sa profondeur de champ qui permet des prises de vues avec une forte proximité. La scène ci-dessous permet de détacher le premier plan sans compromettre la vue panoramique.

Une fois encore l’effet fisheye est le point fort de la gopro et permet de présenter un volume important des scènes dans des environnements confinés. Dans la photo ci-dessous, le descente entre le 2e et le 1er étage de la Tour eiffel s’effectue dans un espace large d’un mètre environ. La gopro permet de donner du volume.

La déformation des clichés ne supporte pas les approximations. Dans des prises de vues mettant en valeur l’architecture il est donc important de ce positionner dans un point central pour sublimer le cliché. Dans la vue ci-dessous, nous nous sommes positionné au point central sous la Tour Eiffel afin de proposer cette vue symétrique et peu déformée (aucune retouche géométrique sur cette image)

ou la Gare de Bordeaux

La gopro est tout indiquée dans de telles configurations soit dans un espace contenu soit valorisant un espace architectural ou une situation originale.


Auteur de l’article : Vdc team

1 commentaire sur “La gopro un appareil photo sous estimé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *