Pourquoi privilégier les produits reconditionnés ?

L’achat des produits les plus haut de gamme dont ceux d’Apple est un véritablement investissement qui peut apparaître comme disproportionné par rapport au service rendu. 

Il existe cependant plusieurs moyens d’acquérir de tels produits à prix réduit. Pour cela il faut se tourner vers le destockage de séries précédente ou de sur-stocks, le recyclage et l’occasion. Intéressons-nous au recyclage ou plutôt le reconditionnement.

Le commercialisation de produits recyclés s’est développé ces dernières années et prend plusieurs formes :

  • des retours en « satisfait ou remboursé »
  • des produits en retour Sav réparés
  • Des produits, provenant de flottes, de modeles de présentation en boutique,… reconditionnés soit par des sociétés spécialisées soit directement par les constructeurs.

Attention à la provenance des produits

Les produits reconditionnés peuvent provenir de différentes filières et c’est souvent de la que peuvent provenir les problèmes. De nombreuses sociétés se sont faites les spécialistes du reconditionnement de smartphones issus des sav, des flottes professionnelles ou des rachats de modèles d’occasions. Rachetés à bas prix ils remettent « en fonctionnement  » ces appareils. Plusieurs niveaux de reconditionnement sont souvent proposés :

  • Remis à neuf : l’appareil est fourni dans un état esthétique et de fonctionnement conforme au produit au moment de sa vente. Dans ce niveau le plus haut, certaines parties comme les batteries, le stockage ou les écrans peuvent avoir été changés.
  • Grade A ou 1 ou équivalent : l’appareil peut avoir de très légères effleurement. L’utilisation du précédente est imperceptible. Souvent certains éléments comme la batterie peuvent etres changés.
  • Grade B et supérieur : les traces d’utilisation sont visible. L’appareil peut n’avoir subit que des tests.

Les niveaux de reconditionnement ne font l’objet d’aucune norme commune et cela peut être une source d’insatisfaction. Nous avons exploré plusieurs filiaires et a ce jour la plus fiable est « reconditionné a neuf par Apple ». Les grands acteurs du marché de la VPC s’y sont mis et la aussi il faudra bien faire attention si c’est le VPCiste ou un fournisseur en marketplace qui propose ces produits. Dans le premier cas le VPCiste engage sa réputation et s’engage donc à traiter les retours de produit. Dans l’autre cas c’est plus aléatoire. Dans tous les cas regardez les commentaires des utilisateurs cela peut être une source précieuse.

Garantie légale

Par le fait que la provenance des produits est en seconde main, la garantie proposée est très variable. Certain constructeurs ont ainsi développé le « reconditionné par » comme Apple, un gage de fiabilité supplémentaire.

Souvent réduite à trois mois, cette garantie est étendue dans le cas d’Apple à un an, un délai suffisant pour valider un bon fonctionnement. Il faut aussi jouer avec la confiance avec le vendeur notamment quand le magasin à pignon sur rue et joue aussi de sa réputation. Nous avons souvent eu recourt à ce mode de « recyclage » pour des optiques photo le test terrain restant obligatoire avant l’achat.

En tout état de cause, le cadre légal reste malgré tout assez flou bien que couvert par le code de la consommation, une prestation de service étant bien proposée. En toute logique un produit qui est repasser dans la chaîne de valeur du constructeur devrait bénéficier de la garantie légale de 2 ans. Sur ce point il a été particulièrement compliquer de démêler le vrais du faux.

Un plus financier

Selon notre expérience et en regard des statistiques, un produit déflectueux se déclare très vite. Les autres problèmes viennent souvent des conséquences d’une utilisation inadaptée ou de l’obsolescence programmée chose sur laquelle le consommateur est tributaire aujourd’hui faute d’avoir une véritable volonté des gouvernements de traiter le sujet sérieusement.

Pour le consommateur, les produits reconditionnés sont malgré tout l’occasion d’économiser entre 25 et 50% du prix du neuf constructeur. Attention toutefois à bien comparer le prix entre reconditionné et neuf ce n’est pas toujours aventageux surtout pendant des promotions, les soldes ou lors de destockages quand la nouvelle génération de produits arrive.

Il y a cependant un constructeur souvent décrié pour son impact environnemental qui paradoxalement joue parfaitement le jeu de la « seconde main » et ceci depuis des années. C’est Apple. Loin de la l’idée d’en faire la publicité mais plutôt de mettre en avant l’excellence du reconditionnement. Batteries neuves, produits cosmétiquement quasiment parfaits, boites d’origine, etc… il est souvent très dur de les distinguer des produits neufs. Certains produits auraient même un nouveau numéro de série compatible avec Apple Care.

Avoir une approche politique du reconditionnement 

La taxation appliquée aux produits neuf, appelée « ecotaxe » devrait être adaptée sous une forme positive (bonus) aux produits repassés dans le cycle industriel et qui sont reconditionnés. À partir du moment où on développe le ré-emploi il n’y a pas de raison que le consommateur ne puisse pas en bénéficier sous une forme de « bonus » positif (puisque c’est la logique actuelle). Il y a manifestement un travail à faire par les politique sur ce point. Réduire le nombre de produits jetés est l’un des enjeux actuels face à la pollution et aux réchauffement climatique. Développer le reconditionnement est plus intéressant que le simple recyclage.

Que peut-on conclure ? 

Le reconditionnement est un mode d’achat très intéressant mais qui demande un certain niveau de prudence pour apprécier avant l’achat le risque qu’on prend. La garantie proposée reste aujourd’hui le meilleur indice pour l’apprécier. Optez donc pour les filiaires industrielles qui peuvent offrir la garantie technique la plus importante. 

Malgré tout cette forme d’occasion reste dans l’ensemble un domaine où il est nécessaire dans nombre de cas d’avoir une connaissance technique pour déjouer « l’entourloupe ».  Il est important de se renseigner sur les filiaires pour comprendre comment le produit qu’on achète a été traité. Il faut éviter les modes de distributions ou l’acheteur aura très peu de recours (vendeur à l’étranger, marketplace,…) et faire en sorte de s’adresser directement à une société connue et reconnue. Il faut retenir que pour le consommateur cela reste une vraie piste pour moins dépenser. Un consommateur averti tirera son épingle du jeu.


No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *