Tag: Panasonic Lumix LX100

Panasonic TZ101, un compact qui a de la réserve (prise en main)

Depuis l’apparition du Sony RX100, le monde du compact a retrouvé une nouvelle jeunesse, alors que tout semblait être promis aux hybrides. Certes les compacts n’ont pas d’objectifs interchangeables mais au fond rares sont les possesseurs d’hybrides qui changent leur objectif de base, selon de récentes études. Dès lors avec le développement des capteurs APS-C et des capteurs 1′, une nouvelle catégorie d’appareils compact est apparue. `

LumixTZ101

Plus ambitieux, ils se frottent aux hybrides avec leurs propres atouts, la compacité. Nous avions apprécié le Panasonic Lumix LX100, nous avons cette fois-ci jeté notre dévolu sur l’un des derniers de la firme japonaise, le Panasonic Lumix TZ101.

Le dernier né de la saga TZ

Nombreux sont les photographes qui ont eu un jour un Panasonic TZ entre leurs mains. Pas toujours parfaits face à la difficulté de concilier qualité optique, compacité et performance, les TZ constitue une lignée précurseur du marché des compacts Ultra Zoom. Si les derniers TZ70/TZ80 n’avait pas apporté leur lot de franches nouveautés, le TZ101 place la barre un peu plus haut et tente de s’attaquer aux compacts expert, tels que le RX100 de Sony. Y parvient-il ?

Ce qui fait le succès d’un compact Ultra Zoom ce sont avant tout ses qualités liés à leur grossissement. Ici compte tenu du « gros » capteur et de la taille voulue dans le respect de ce qui s’est déjà fait dans la gamme TZ, le zoom reste ici un « petit » X10 offrant une plage de focales de 25mm à 250mm. La prouesse est à saluée tant la taille du capteur 1′ impose des contraintes optiques compliquées à traiter dans aussi peu d’espace. L’ouverture reste dans la norme avec un modeste f2.8 en grand angle et un f5.9 à fond de zoom. On ne peut blâmer Panasonic qui offre ici le meilleur compromis.

Un Ultra-Zoom expert ?

Le boitier TZ101 compte tenu de ses fonctionnalités peut prétendre à la classification de Compact Expert, tous les canons du secteur étant réunis. Il reste un peu en retrait malgré tout en raison de ses caractéristiques d’ensemble (ouvertures) mais préserve l’essentiel, la rapidité d’obturation et la qualité d’image. Si nous n’avons pas poussé tous les tests, les résultats sont très bons à 800 ISO, ce qui atteste le bon qualitatif assuré par le nouveau capteur (déjà vu sur le Panasonic Lumix LX15).  Les fonctionnalités PASM sont bien présente et la bague autour de l’objectif permet d’accéder à certains réglages (comme l’ouverture en mode priorité ouverture).

On retrouve un certains nombre de mode « gadget » mais qui permettront à tous les utilisateurs d’y trouver leur compte. A noter la présence du mode panorama par balayage mais qui n’atteint toujours pas la définition offerte par les compacts haut de gamme Sony et même par les smartphones. On notera à ce propos que des iphones ou les derniers smartphone Samsung font bien mieux en la matière. Cela nous étonne toujours autant.

Premiers pas sur le terrain

Le verdict du terrain est toujours le critère principal à prendre en compte. Si le compact est bien fini et plutôt joli, nous l’avons mis à l’épreuve dans des conditions parfois compliquées. A la sortie de boite, le TZ101 se pilote sans difficultés pour un connaisseur de la marque Panasonic. Pour les autres, il faudra se plonger dans les arcanes du manuel pour comprendre son fonctionnement, parfois surprenant compte tenu de la multitplicité des réglages.

Le premier test consiste à prendre l’appareil dans une poche zippée d’une main, l’allumer et prendre une photo. Sur un plan juste pratique, l’interrupteur coulissant est un vrai plus. il permet d’un coup de doigt de l’allumer puis avec l’index de faire le focus et de prendre une photo. Dans la majorité des cas on y arrive simplement (même au ski lorsqu’on est sur un tire-fesse). Le seul « hic » est qu’avec l’écran tactile et la densité importante de boutons au dos de l’appareil, une fois sur deux nous avons cliqué soit sur l’un d’entre eux, soit tourné une molette. Bref, avec beaucoup de fonctionnalités c’est bien, tout regrouper sur un appareil, qui plus est dispose d’un écran tactile cela complique. Cela signifie qu’avec un temps de démarrage relativement court, il est possible de saisir un évènement sur le vif tant soit peut qu’on ait 1 à 2s devant soi.

La où Panasonic doit encore progresser dans son ergonomie, c’est dans l’accessibilité du bouton de déclenchement de la vidéo. Le bouton est relayé sur le haut de l’appareil et reste au final peu accessible. La temps de latence du début de la vidéo nous est apparu un poil long ce qui fait qu’on peut être tenté d’insister et par un effet pervers, de stopper immédiatement l’enregistrement. Peut être, faudra-t-il sur son successeur trouver une meilleure préhension de ce bouton ou mieux le déplacer au dos de l’appareil comme cela semble de plus en plus la norme.

Compact, le TZ101 ne l’est pas forcément pas autant qu’un TZ80 ou un RX100. La faute à un objectif un peu plus volumineux en raison du capteur 1′. Cela signifie qu’il ne pourra pas tenir dans une poche de chemise ou de pantalon. Dans l’ensemble il reste moins volumineux qu’un LX100.

Que faut-il retenir de cette prise en main

Le TZ101 propose quelques détails intéressants sur lesquels nous ne nous sommes pas attardés. Notre objectif était de voir si dès la sortie de boite, il était facile à prendre en main. Comme un Panasonic de la gamme expert, les fonctions sont multiples et on accèdera aux fonctions de base sans recourir au manuel. En revanche, pour toutes les fonctions plus avancées, l’étude du manuel pourra être nécessaire.

L’adoption d’un port microUSB en lieu et place du port propriétaire ouvre des perspectives intéressantes pour les baroudeurs et randonneurs. C’est un point à noter.

Les qualités photographiques sont au rendez-vous a offre un gap substantiels face aux autres TZ et hisse Panasonic à un niveau très intéressant. Il faut dire qu’à plus de 600€ en magasin, on ne peut pas s’attendre à moins. Le rapport qualité prix de l’appareil est selon nous exagéré. Nous vous conseillons d’attendre encore quelques mois et d’attendre sa baisse de prix. A ce prix là, on atteint une gamme de prix d’appareils reflex. A moins de rechercher la compacité, il faudra se poser les bonnes questions au moment de l’achat.