Tag: smartphone

Cinq clés pour reussir vos photos du 1er de l’an

Armé de votre smartphone vous vous rendrez samedi soir chez vos amis. Bien sûr le cliché de minuit sera le clou du spectacle en espérant bien sûr que dame modération vous aura laissé un peu de répis pour conserver un peu de lucidité.

1. Désactivez le flash LED de votre smartphone 

On ne le sait pas toujours mais le flash des smartphones avec sa courte portée est un facteur de photos ratées. En mode lampe de poche c’est utile mais pour la photo si on ne sait pas la manier cela peut engendrer des effets indésirables comme une mise en avant des 15 bouteilles en premier plan sur la table. Au mieux collez un bout de scotch translucide opaque (marque 3m ou équivalent), pour atténuer l’impact lumineux.

2. Utilisez le mode rafale 

La majorité des téléphones sont maintenant équipés d’un mode de photo en rafale. Ce mode au delà de saturer votre stockage si on en abuse, a la particularité de contourner l’absence de stabilisateur optique. Cela vous permettra de trouver la photo la moins floue et de sélectionner parmi celles qui sont les moins compromettantes pour vos amis.

3. Posez le smartphone

L’appui est une solution à privilégier, la lumière n’étant généralement pas idéale et le smartphone étant obligé de jongler entre augmentation de la sensibilité et baisse de la vitesse de prise de vue. En donnant un appui vous supprimerez le flou de bougé qui rajoute la aussi une dégradation de la qualité de la photo. Conjugué à la minuterie (prise de vue au bout de 2s, 5s, etc…) accessible dans les réglages de la majorité des smartphones vous aurez limité au maximum le flou de bougé.

4. Prendre une vidéo et en extraire les meilleurs clichés 

La vidéo est depuis toujours un moyen intéressant pour récupérer des clichés et d’autant plus avec le format 4K qui offre une définition théorique de 4096×2160 une définition largement suffisante pour faire une impression papier. Souvent il y a une fonction qui est ajoutée à la vidéo 4K c’est une stabilisation électronique qui offre un contournement à l’absence de stabilisation optique en mode photo. Si ce n’est disponible que sur de rares modèles, la vidéo 4K (ou définition inférieure) en 60 images secondes peut procurer un mode intéressant pour extraire plus tard des clichés acceptables. Il vous suffira ensuite d’une simple capture d’écran du smartphone lors d’une pause vidéo pour obtenir un cliché. Pour un meilleur rendu,  Il vous faudra en revanche un ordinateur et un logiciel de montage vidéo pour extraire.

5. Utiliser des accessoires complémentaires : la perche stabilisée 

L’un des produits stars de 2017 devrait être la poignée stabilisée. En 2016, la perche a selphies était un « must have ». L’apparition de perches stabilisées issues des supports caméra pour drones de loisir va offrir une solution intéressante et bien plus performante que les stabilisateurs optiques intégrés dans les smartphone haut de gamme. Opérant sur trois axes, ce mode de stabilisation actif particulièrement adapté à la vidéo s’adapte parfaitement à la prise de clichés. Si vous avez eu ce très cher gadget à Noël, ne l’oubliez pas !

Bonus. Ne pas prendre de photos….

C’est peut être ça la meilleure solution. On regrette parfois les photos publiées à la vas-vite dans les réseaux sociaux. Et si ne pas prendre des photos à tout bout de champ était votre bonne résolution de 2017… Bon réveillon à tous et meilleurs vœux pour la nouvelle année !


Lumière bleue, un risque sous évalué 

Rivés sur notre écran d’informatique toute la journée, navigant sur notre smartphone dans les transports en commun et regardant à la maison un film sur notre tablette, notre journée est de plus en plus occupé à la lecture d’écrans. Même pour la cuisine, il n’est pas rare de troquer son livre de cuisine pour un écran la informatique.


Cette exposition toujours plus importante aux écrans s’accompagne d’un certain nombre de risques pour la santé qui sont encore aujourd’hui sous évalués. La lumière bleue est une partie du spectre émis par les écran à LED qui se sont généralisés et c’est cette portion d’émission lumineuse qui est la cause d’une partie des effets néfastes pour la santé.

Dans une utilisation courante, elle contribue à l’accroissement de la fatigue et à l’apparition de maux de tête. Ces troubles peuvent être souvent attribués à une perte de vision mais souvent dans les faits c’est l’inverse. Les troubles de la vision sont souvent la conséquence de cette fatigue excessive. 

Même en respectant scrupuleusement les règles d’usage des écrans (repos régulier, exercices de focus, etc…), l’effet de la lumière bleue est indéniable.

En soirée il est d’ailleurs largement reconnu qu’il faut stopper l’usage d’écran à minima une heure avant de se coucher. La lumière bleue favorise l’éveil et perturbe le mécanisme du sommeil. Pour les parents cela amène une vigilance accrue face à l’usage continu des smartphones des l’adolescence. Dans des cas d’usage intensif et au lit, le sommeil sera durablement perturbé et les « performances » scolaires peuvent être sensiblement affectés par un sommeil de mauvaise qualité.

Que faut-il faire ?

Le principe de précaution impose déjà de réduire tant que possible l’usage des écrans en dehors de la sphère professionnelle. Avec nos usages actuels c’est souvent un vrai défi. C’est particulièrement important pour les plus jeunes.

Dans tous les cas, même si cela à un coût, l’achat de lunettes filtrant la lumière bleue chez un opticien (environ 50€ les deux verres) reste une solution particulièrement efficace. Pendant six mois nous avons testé (et désormais adopté) l’usage de verres filtrant. Et le résultat nous est apparu inespéré. Nous avons pu apprécier ce que, désormais, les ophtalmologistes parlent de mal sous-jacent à l’usage d’écrans à technologie LED.

Grace à une mesure du sommeil par l’intermédiaire d’une montre d’activité il est apparu un gain substantiel de l’ordre de 1h de sommeil à usage équivalent. En fin de journée, la fatigue visuelle s’est également largement estompée. 

Attention à la qualité des verres

L’offre alternative s’est développée et désormais on trouve en magasin informatique ou sur internet des lunettes affirmant filtrer la lumière bleue. Nous avons essayé plusieurs lunettes différentes et le verdict reste sans appel. Dans plusieurs cas, la configuration de ces lunettes a généré une gêne parallèle soit en raison de la forme même de la lunette soit des reflets. L’effet positif du filtrage a été finalement largement estompé par d’autres désagrément. N’hésitez donc pas à recycler une paire de lunette de soleil ou d’ancienne lunettes de vue et y faire installer des verres adaptés.

Le verdict

Nos écrans sont une nouvelle source néfaste pour la santé et il convient de l’apprécier. Les générations actuelles (dites Y) sont aujourd’hui les plus impactees en raison de l’usage grandissant des nouvelles technologies au quotidien. À l’heure où sous le sapin nombreux vont trouver un smartphone ou une tablette, il convient de prendre conscience des risques encourus par une exposition grandissante aux écrans LED. Les troubles neurologiques et de la vision se déclarent souvent au bout de nombreuses années. Il est important de se protéger des maintenant pour éviter le pire.


Mama Mouth Coque hybride pour Smartphone

Les smartphones actuels sont de plus en plus compliqués à être réparés et leur fragilité se confirme toujours de mise au moindre choc. L’utilisation d’un coque de protection est aujourd’hui indispensable en regard de ce constat et du prix toujours aussi élevé des smartphones. En test aujourd’hui la coqie Mama Mouth Coque hybride  pour Smartphone. Nous l’avons testé avec un Sony Xperia M5.

Il existe aujourd’hui quatre grandes catégories de coques : les bumpers qui ne propose qu’une protection limité de la tranche du téléphone, les coques qui couvrent les côtés et la face arrière, les étuits portefeuille et les coques intégrales, dites étanches.

Notre coque en test fait partie de la seconde catégorie et adopte une construction hybride qui mélange plastique dur et plastique caoutchouté. Les deux parties se clipsent l’une sur l’autre pour assurer une protection plus efficace.

MamaMouth_hybride01La livrée de cette coque ne laisse aucun doute sur sa provenance. Elle provient de cette galaxie de fabricants chinois qui inonde la planète avec des produits d’entrée de gamme. La provenance est donc incertaine. Pour autant est-ce un problème ? Le vrai soucis avec ce genre de produit concerne surtout l’empreinte écologique et les substances qu’il peut dégager.

Pour le reste, on en attend que cela protège le smartphone et nous permette d’éviter une casse qui enverra le produit à la benne. Sur ce point il faut reconnaitre que la coque s’ajuste parfaitement à la coque. La structure en deux parties impriquées permet d’avoir une première partie facilement ajustable et qui peut garder une certaines souplesse.

MamaMouth_hybride02

La partie clipsée donne un look baroudeur au smartphone bien loin de la finesse du M5 nu. La béquille intégrée au centre de la coque n’a pas vocation à développer un aspect élégant. C’est massif mais finalement assez efficace pour poser le téléphone en mode paysage.

MamaMouth_hybride03

L’ajustement est dans l’ensemble bon même si on peut constater un petit décalage de la diode du flash.

MamaMouth_hybride04

L’ajustement est une chose mais est-ce utilisable ? Si le look ne plait pas à tout le monde, on ne peut qu’être unanime pour affirmer que les boutons manquent de souplesse et il faut forcer pouvoir allumer le téléphone ou jouer du volume sonore. A vouloir une coque rigide, elle est finalement trop pour que cela soit  vraiment agréable. Sur ce plan, le contrat n’est pas rempli.

Conclusion

Faut-il acheter cette coque ? Si on considère pour seul standard la protection indéniablement elle fait son boulot, cela lui assure la moyenne. Existant en plusieurs couleurs, si on veut éviter de passer pour un « Bisounours », il faudra se limiter au noir qui est le plus sobre. Pour l’ergonomie, c’est pas terrible.

Notre Note : 10/20.